Tuesday, March 25, 2014



     Une des joies d'être professeur, c'est qu'on peut suivre les vies de ses étudiants, grâce à facebook. Il y en a cinq dans la photo, et je sais où se trouvent trois d'entre eux. Il y en a un qui est médecin, une autre qui travaille dans un hôpital, une autre qui est mariée avec un ou deux enfants. Et les autres? Où sont-ils? Si vous savez, renseignez-moi.

     Dans mes classes de français, il y avait toujours des activités où les étudiants devaient chanter, danser ou jouer des rôles. Il y en avait quelques-uns qui ne voulaient pas participer, et il y en avait d'autres qui aimaient beaucoup faire le clown. C'était toujours en français, bien sûr. J'espère que ces petites scénettes leur ont fait apprendre à s'amuser et à comprendre la valeur d'une langue étrangère.

     Chacun m'a touché la vie, et j'aime beaucoup me souvenir des jours où j'attendais sans patience le moment où la journée scolaire commencerait. Mes étudiants m'ont fait penser à quelque chose de plus grand que moi. Ils m'ont inspirée à leur laisser avec un peu de mon esprit--un esprit de joie, de reconnaissance et de rire.  Ces gosses me manquent toujours.