Tuesday, September 20, 2016

   Pendant toutes les années de ma carrière comme professeur de français, j’ai emmené cinq groupes d’étudiants en Europe. Il y en a quelque-uns qui m’ont envoyé des lettres de remerciement. Ils m’ont dit que ce voyage a change leurs vies. Voyager à l’étranger peut nous offrir une perspective qui nous aide à comprendre pas mal de choses. 

     Les voyages que j’ai organisés seule étaient très amusants, et j’en ai appris beaucoup.
J’ai appris que même si vous avez confiance en vos étudiants, et malgré leur intelligence, ils peuvent faire des bêtises.  Il y avait un groupe qui a remarqué un magasin où ils ont acheté de la bière et du vin avant d’arriver à l’hôtel. Heureusement, mon bonne amie, Anne,était avec moi, et elle a entendu les gosses tous dans la même chambre. Ils riaient et chuchotaient. Je ne suis pas bête. Je savais exactement ce qui se passait. Je suis entrée dans leur chambre, et je leur ai annoncé que tout le monde rentrerait si tout ce qu’on avait acheté n’était pas dans ma chambre dans 15 minutes. Quelle surprise. Quinze minutes plus tard, ma chambre était pleine de vin et de bière. Je leur ai dit que personne ne buvait ce soir-là, et qu’ils devaient donner tout ce qu’ils ont acheté aux garçons dans le restaurant. Après ce soir-là, il n’y avait plus de problème.

     Les gosses sont restés avec des familles françaises. De cette façon, ils pouvaient parler français tout le temps et apprendre plus de la culture française. Ils ont assisté aux cours de langue, et nous avons fait des trajets ci et là ensemble. Les souvenirs étaient formidables.

     Nous avons voyagé en France, en Italie, en Suisse, en Angleterre. Il n’y avait pas de terrorisme à cette époque, et nous nous sommes bien amusés sans nous inquiéter. Nous ne nous sommes pas rendu compte que nous avions de la chance.

     Pendant ces voyages, nous avons beaucoup ri et parlé français tous les jours. Nous avons nagé dans la mer,  nous sommes montés dans les montagnes, nous avons écouté la musique française et passé du temps dans les musées et les magasins. Je n’oublierai jamais ces voyages incroyables. 

     Il y a des gosses qui ont voyagé avec moi qui ont actuellement leurs propres familles, et ils ont déjà voyagé en France avec elles. Ça me rend très contente. Il y en a qui enseigne le français, et ça me fait sourire. Il y en a qui habite en Europe où ils parlent français tous les jours, et ça me rend très fière. Il y en a qui se sont mariés avec des français.  Il y en a qui m’envoient des lettres, des message privés, des cartes de Noël. Tout ça me rend heureuse. 

     Je suis reconnaissante que le bon Dieu m’ait donné le talent et l’énergie de devenir professeur de français. Ces cadeaux m’ont offert une vie pleine de joie et de bonheur. J’adore tous mes gosses, et il me manquent toujours. En 2018, je rentrerai en France avec mon mari pour fêter notre anniversaire #25 et d’arroser mon anniversaire #75! Pas possible. Oh là là!